Article paru dans le mensuel « BIBA » n° 432 de Février 2016

 

Un viager moral. On ne parie plus sur la mort pour réaliser une bonne affaire !

C’est mieux qu’un viager.

Lorsqu’on achète un appartement en viager, ça veut dire qu’on paye au vendeur une rente jusqu’au décès de ce dernier, date à laquelle on pourra occuper les lieux.

Avec le Viafix®, c’est presque pareil sauf qu’on paye des mensualités sur une durée déterminée à l’avance par le vendeur.

Il n’y a donc pas d’incertitude sur le montant total à verser.

De plus, dans la majorité des cas, on n’est pas obligée d’attendre le décès du vendeur pour pouvoir habiter immédiatement l’ap­partement

Le vendeur se substitue à la banque…

Comme le Viafix® est un prêt entre particuliers et sans intérêts bancaires, les mensualités sont moins élevées que pour le remboursement d’un prêt bancaire. Il n’y a pas de frais de dossier, de caution ou d’hypothèque et pas de pénalités en cas de remboursement anticipé.

On économise entre 25 et 30% du montant qu’on aurait payé à la banque pendant 15 ans pour des garanties identiques à celles d’un viager.

Alors, on y va ? Oui, encore faut-il trouver un vendeur qui propose ce système. Car peu le connaissent, et c’est bien dommage !LK.

PLUS D’INFOS ET DES OFFRES VIAFIX® SUR WWW.VIAFIX.FR

 

Article paru dans le mensuel « BIBA » n° 432 de Février 2016

Logo VIAFIX WG-01

 

Partager!